Programme

L’Organisation pour la mise en Valeur du Fleuve Gambie (OMVG) est une institution sous-régionale qui regroupe quatre pays membres, la Gambie, la Guinée, la Guinée Bissau et le Sénégal. Le Haut-Commissariat de l’OMVG est l’organe d’exécution des projets et programmes de développement intégré mis en œuvre par les quatres pays membres pour une exploitation rationnelle et harmonieuse des ressources hydroélectriques communes des bassins des fleuves Gambie, Kayanga Géba et Koliba-Corubal. Le 4 février 2017, à Kaléta en Guinée, l’OMVG a procédé au lancement de son ambitieux Projet energie. Ce projet prévoit la construction d’une ligne d’interconnexion reliant les réseaux électriques des quatre pays membres et d’un aménagement hydroélectrique à sambangalou au Sénégal.

lire la suite

Composantes

  • gestion environnementale

    La gestion environnementale et sociale

    Elaboration et mise en œuvre des documents et mesures de sauvegarde : étude d’impact environnemental et social (eies), Cadre Politique de Réinstallation (CPR), Plan d’action de Réinstallation (PaR) et Plan de Gestion environnementale et sociale (PGes)

    lire la suite

  • Aménagement hydroélectrique de Sambangalou

    Aménagement hydroélectrique de Sambangalou (AHES)

    La durée de réalisation prévue est de 42 mois pour un coût estimé de 400 000 euros HT barrage situé en territoire sénégalais dans la région de Kédougou, d’une puissance de 128 MW capable de produire annuellement 402 GWH retenue de 181 km², à cheval entre le Sénégal et la Guinée effets bénéfiques escomptés avec le recul de la langue salée en Gambie, la régularisation du débit du fleuve Gambie, la réduction des inondations en aval potentiel d’irrigation de 90 000 Ha de terres agricoles dont 50 000 Ha en Gambie et 40 000 Ha au Sénégal.

    lire la suite

  • la ligne d’interconnexion

    la ligne d’interconnexion

    La durée de réalisation prévue est de 18 mois pour un coût estimé de 400 000 euros HT ligne de transport d’électricité 225 kV en boucle, équipée de 36 paires de fibre optique 1 677 km dont 183 km en Gambie, 575 km en Guinée, 218 km en Guinée bissau et 701 km au sénégal 15 postes de transformation haute et moyenne tension dont 2 en Gambie, 5 en Guinée, 4 en Guinée bissau et 4 au sénégal 2 centres de dispatching...

    lire la suite

Actualités

  • Visite du Haut-commissaire de L'OMVG à Boké

    16 jan 2022

    Le Haut-commissaire de l’OMVG, M. Elhadji Lansana Fofana, accompagné d’une forte délégation, a engagé une série de visites auprès des nouvelles autorités guinéennes pour une prise de contact et une présentation des programmes  de l’Organisation notamment le Projet Energie, le Plan Directeur de Développement Intégré (PDDI) et le Projet Energie de seconde génération.


    La mission a démarré par une rencontre avec M. Ibrahima Abbé Sylla, Ministre de l’Energie, de l’Hydraulique et des Hydrocarbures, ministère de tutelle de l’OMVG. Ce dernier, en véritable homme du sérail, a manifesté un vif intérêt pour ces importants projets qui auront à n’en pas douter un impact significatif sur les conditions de vie des populations. Le Ministre Sylla a ensuite introduit avec enthousiasme la délégation de l’OMVG auprès du Premier Ministre, des Ministres en charge des Affaires étrangères, du budget et des Finances.


    Toutes les autorités ministérielles rencontrées ont assuré le Haut-commissaire de leur engagement à soutenir l’OMVG pour la réussite de ses projets en Guinée.

    Lire la suite

  • Visite du président Embaló au poste de Bissau

    23 déc 2021

    Projet Energie de l’OMVG
    Les travaux de l’Interconnexion réalisés à près de 90% en Guinée-Bissau


    Le Président Bissau-guinéen Umaro Sissoco Embaló a visité ce 2 décembre 2021, le poste de Bissau où passera une partie de l'électricité produite par le barrage de Kaleta, dans le cadre du projet Energie de l’OMVG, qui englobe la Gambie, la Guinée-Bissau, la Guinée et le Sénégal.
    Le Président Bissau-guinéen a indiqué que le pays avait déjà achevé 87% des travaux de construction des quatre (4)postes de transformation de Saltinho, au sud, Bambadinca, à l'est, Mansoa, au centre, et à Bissau, d'où proviendra l'électricité devantêtre distribuée dans toute la Guinée-Bissau.
    « Les travaux restants devraient être prêts entre août et décembre 2022.Le pays accédera ainsi à l'électricité provenant du barrage de Sambangalou », a déclaré le chef de l'État, notant que la Guinée-Bissau se libérera du manque d'électricité, quiest un facteur de développement.
    Devant le Président Embaló, le Haut-Commissaire de l’OMVG est revenu sur les difficultés auxquelles le Projet est confronté et qui sont liées aux demandes d'indemnisation de la population aux endroits où passeront les câbles à haute tension pour autoriser l'utilisation de leurs terres.
    Umaro Sissoco Embaló a averti que les travaux ne peuvent être bloqués par les populations quelle que soitleur revendication et a instruit le gouvernement de prendre toutes les dispositions pour que les travaux se poursuivent dans les meilleures conditions. "La terre appartient à l'Etat, personne ne peut donc bloquer les travaux" a prévenu Sissoco Embaló.
    Le Président a ensuite magnifié le geste de la Banque mondiale qui a mobilisé une enveloppe d’environ trois milliards de francs CFA pour couvrir les indemnisations.
    Avec le projet Energie de l’OMVG, la capitale guinéenne recevra 80 mégawatts d'électricité, alors qu'elle a actuellement besoin d'environ 30 mégawatts.

    Le projet a démarré en 2017 et devait durer 18 mois, mais en raison des problèmes d'indemnisation des personnes et de la pandémie de covid-19, il ne prendra fin qu'en 2022, a indiqué Marcos Mané, l'un des Experts électricien du Projet Energie en Guinée-Bissau.
    Le ministre Bissau-guinéen de l'Énergie, Orlando Viegas, a salué les promesses du président Umaro Sissoco Embaló de surmonter les obstacles pour que le projet avance, notamment parce que, a-t-il noté, le Sénégal et la Gambie attendent que la Guinée-Bissau réalise sa propre interconnexion électrique au départ de la Guinée.


     

    Lire la suite

  • Visite du Président Adama Barrow au poste de Soma du Projet Energie de l'OMVG

    04 oct 2021

    En prélude à la Cérémonie d'inauguration de l'Interconnexion en Gambie, prévue le 23 octobre 2021 à Soma, Son Excellence M. Adama Barrow, Président de la République de Gambie a visité le Poste de transformation électrique de Soma. L'objectif de cette visite est de s'assurer que les travaux physiques sont achevés et que les test on démarré.
    Le Président Barrow s'est dit très satisfait et a exhorté l'équipe de l'OMVG à ne ménager aucun effort pour la réussite de cet important événement qui verra la participation des trois autres Chefs d'Etat des pays membres de l'OMVG.

    Lire la suite

  • En prélude à l’arrivée du Président Barrow, Hon. Lamin Dibba visite le Poste de Soma

    04 oct 2021

    En tournée dans la Lower River Region, le Président Adama Barrow a décidé de s’arrêter au Poste de Soma pour constater de visu sa réalisation complète. En prélude à son arrivée sur le site du Poste, Hon. Lamin Dibba est venu en éclaireur pour s’assurer que tout est au point dans le poste et rassurer ainsi le Président de la République. Ainsi, Hon. Lamin Dibba a fait le tour du Poste et visiter toutes les installations. Il a marqué toute sa satisfaction de voir que tous les travaux de Génie civil et d’équipements du Poste ont été réalisés.

    Lire la suite

  • D’UN CHANTIER À L’AUTRE Sambangalou, enfin le bout du tunnel

    28 sep 2021

    Les travaux de l’aménagement hydroélectrique de Sambangalou pourraient enfin être lancés en début d’année 2022, pour une durée globale de 48 mois. Selon le planning, la livraison des travaux majeurs du barrage est prévue 36 mois à compter du lancement du chantier. Il en est de même de l’usine et de l’installation de la première turbine pour la production d’électricité. La réception des travaux de génie civil et de la route d’accès est programmée 42 mois après le lancement du chantier et enfin la date de livraison des turbines 2 et 3, 48 mois après le démarrage des travaux.

    D’une capacité de 128 MW, le barrage de Sambangalou va constituer l’une des principales sources d’approvisionnement de la ligne d’interconnexion de l’OMVG. Financé à hauteur de 388 millions d’euros par le Groupe Vinci Andritz, le Projet entre ainsi dans sa dernière phase. A terme, il permettra la production d’une énergie renouvelable, le développement de l’irrigation des terres agricoles ainsi que l’approvisionnement en eau potable de toutes les localités environnantes

    Lire la suite

  • ENVIRONNEMENT Biodiversité, la protection des chimpanzés assurée

    28 sep 2021

    Pour la sauvegarde des chimpanzés, l’OMVG a mis en œuvre une série d’activités portant sur la sensibilisation, la formation mais aussi le reboisement.


    La sauvegarde des chimpanzés tient à cœur l’OMVG. Depuis le démarrage des travaux de la ligne
    d’interconnexion, l’Organisation n’a eu de cesse de multiplier les actions visant à préserver ces primates. Dans ce cadre, il a été demandé à Biotope, qui a réalisé l’étude pour la préservation des chimpanzés, d’accompagner l’OMVG pour la réalisation de plusieurs mesures d’atténuation qui seront mises en œuvre par les constructeurs.
    En effet, il ressort de cette étude réalisée par Biotope une série d’impacts directs et indirects, susceptibles d’être entrainés par les travaux sur la ligne d’interconnexion, aussi bien en phase de construction qu’en phase d’exploitation. Parmi ces impacts éventuels, l’étude signalait les nuisances sonores, les mouvements de personnes et de véhicules, l’abattage des arbres ou de ressources clés de nourriture des chimpanzés, la destruction de l’habitat, ainsi que le risque potentiel d’électrocution. Quant aux impacts indirects, il s’agit surtout de la chasse et des maladies qui pouvaient s’accroître à cause des perturbations sur le milieu et de l’arrivée de main d’œuvre étrangère.

    Aussi, Biotope a élaboré et exécuté un plan d’actions composé essentiellement de 3 volets. D’abord, face à la pandémie de Covid-19, une attention particulière a été accordée au coronavirus et aux mesures nécessaires pour éviter sa transmission aux populations de chimpanzés. Ensuite, il a été défini un programme de formation sur les mesures de protection de ces primates et de leurs habitats. Le troisième axe du plan d’actions concerne la formation sur les relevés complémentaires à mener dans les chantiers de l’OMVG. Autant d’actions qui ont été mises en œuvre et sont poursuivies pour le bien-être des chimpanzés.

    Lire la suite

Gambie, Des indemnisations et des bâtiments reconstruits à Nioro Jarrol

Gambie, Kambagal, en attendant l’électricité...

Aux côtés des communautés en... Gambie Fanding Baldé, un gros producteur impacté par le projet

Guinée-bissau Saltinho, une localité prête à sortir de l’obscurité

Guinée-bissau Ndane Lero, de l’énergie pour changer la vie d’un village

Guinée-bissau, Koussanar se modernise

Guinée-bissau, Bantandiang Mandika, une vie meilleure en vue

À LA DÉCOUVERTE ... du village de Ségou, si près et si loin de Kédougou !

C’EST LA VIE ! Riposte COVID-19, le Projet Énergie et ses contractants s’adaptent et en témoignent

Mécanisme de Gestion des Plaintes, la voix des PAP compte